Fares. Un nouveau réseau féminin

Le Journal Des Entreprises – 7 mai 2010

Renforcer l’influence positive des femmes dans la vie professionnelle et contribuer à l’amélioration de la parité dans les postes de direction: tel est l’objectif du réseau Fares, créé à Marseille fin 2009. Explications.

L’association Fares (pour Femmes actives responsables et solidaires) est née fin 2009, à l’initiative de Marie de Garam, directrice financière de Marseille Aménagement, et Carole Lains, dirigeante de Carocom, entourées de cinq autres femmes à responsabilités. «De mon côté, je souhaitais échanger sur les parcours féminins et sur la place des femmes dans le milieu professionnel, tandis que Carole envisageait de créer un événement autour des femmes, explique Marie de Garam, actuelle présidente de l’association. Nous avons finalement décidé de lancer notre propre réseau de femmes actives. Nous sommes issues d’horizons différents, et pourtant, nos expériences se rejoignent. Nous savons toutes que pour une femme, les choses restent complexes dans le monde du travail, et qu’il y a encore beaucoup à faire pour améliorer la parité, notamment dans l’accès à des postes de direction».

« Casser les stéréotypes»

Pour ce nouveau réseau, qui se définit comme «féminin», et non comme «féministe», l’enjeu consiste avant tout à «casser les stéréotypes et les préjugés»: «Il est surprenant de voir que les femmes, qui sont globalement plus diplômées que les hommes, accèdent toujours aussi difficilement à des postes à hautes responsabilités, confie Marie de Garam. Le problème prend de multiples formes, notamment éducatives.

Lire la suite